Menu

La technique pour faire un kokedama

La technique présentée ici peut être considérée comme la plus standard. Elle est relativement facile à mettre en oeuvre et vous permettra de réaliser un beau kokedama adapté à un grand nombre de plantes. Suivez notre mode d’emploi pas à pas.

Le choix de la plante :

Je vous conseil de débuter avec des plantes relativement petites, car celles-ci seront plus faciles à manipuler lors de la phase de création de la boule de substrat. Évitez les plantes épiphytes car elles vont demander une autre technique et un autre substrat pour pouvoir vivre dans de bonnes conditions. Voici une liste non exhaustive des plantes que je vous conseil pour débuter :

  • petites fougères,
  • hosta,
  • lierre,
  • graminées.

Le reste du matériel nécessaire :

Pour mener à bien la création de votre kokedama il vous faudra également un peu de terre à la fois collante (argileuse) et contenant des fibres végétales de sphaigne. Vous pouvez l’acheter prête à l’emploi ou la réaliser vous même. Vous trouverez des informations pour faire le mélange de terre à kokedama dans cet article.

Il vous faudra aussi de la mousse végétale pour recouvrir la boule de substrat, une petite ficelle en coton noir pour la ficeler discrètement dessus et une paire de ciseaux.

 

Présentation de la technique en cinq étapes :

Etape 1 : préparer les plantes

Pour pouvoir réaliser votre kokedama il va falloir commencer par dépoter vos plantes et supprimer une bonne partie de la terre. Si le système racinaire occupe un volume important il vous faudra également couper une partie des racines, entre un tiers et la moitié de leur longueur. Si vous ne le faites pas, une fois assemblées la volume occupé par les racines risque d’être trop grand et avec l’ajout du substrat autour et de la mousse, le volume de la boule de mousse sera bien trop gros par rapport aux plantes. Votre kokedama risque alors de paraître visuellement déséquilibré.

technique kokedama - préparer les plantes

Suppression du substrat de la plante à l’aide d’une baguette en bambou.

 

Etape 2 : agencer les plantes

Une fois vos plantes préparées vous pouvez regarder comment les agencer les unes par rapport aux autres dans le kokedama pour obtenir un rendu le plus esthétique possible. A cette étape se joue une grosse partie de l’esthétique finale, mais n’ayez craintes vous pourrez encore faire quelques ajustements une fois l’étape suivante terminée.

 

Etape 3 : réalisation de la boule de substrat

C’est l’étape qui va vous demander le plus de technique et de dextérité. Généralement quand on fait ses premiers kokedamas c’est à cette étape là que l’on aimerait bien avoir une troisième main.

Il faut maintenir les plantes, dans la position décidée à l’étape précédente, dans l’espace entre le pouce et l’index de la main droite si vous êtes droitier (et main gauche pour les gauchers bien sûr). En faisant cela vous avez tous les doigts disponibles pour maintenir le substrat autour des racines au fer et à mesure que vous l’ajoutez par petit morceau avec l’autre main.

Ajoutez petit à petit votre terre à kokedama pour recouvrir complètement les racines et former une boule. Plus celle-ci sera d’une forme régulière plus votre kokedama sera beau. Votre boule devra être d’une dimension légèrement inférieure à celle souhaitée au final car la mousse que l’on va ajouter dessus va encore ajouter une épaisseur.

Une fois cette étape réalisée vos plantes auront un peu bougé et la disposition initialement prévue risque d’être un peu perturbée. Vous pouvez encore ajuster la position des plantes à cette étape.

technique pour faire la boule de substrat du kokedama

Ajoutez la terre petit à petit pour réaliser la boule du kokedama. Lissez la bien pour un meilleur résultat final.

 

Etape 4 : plaquer et ficeler la mousse

Quelque soit la mousse utilisée il faudra la nettoyer, c’est à dire supprimer les adventices et les éventuels parasites qui peuvent s’y trouver. Parfois la mousse est très épaisse et il sera nécessaire ne la désépaissir un peu en coupant une partie de la couche brune. Attention de ne pas trop en enlever sinon votre mousse va partir en petits morceaux au lieu de rester en plaque.

Plaquez la mousse sur votre boule de substrat. Deux ou trois morceaux doivent suffire, évitez de prendre des morceaux trop petits car vous aurez du mal à les fixer.

Ficelez le kokedama avec la petite ficelle noire en faisant trois tours environ. Il est inutile de mettre plus de fil, la mousse ne tiendra pas mieux et il doit être discret. Une fois la boule ficelée correctement vous pouvez couper les longues fibres de mousse qui dépassent pour que la finition soit la plus soignée possible.

poser et fixerla mousse sur un kokedama

N’hésitez pas à vaporiser la surface du substrat pour que la mousse colle mieux dessus.

 

Etape 5 : arroser

Cette étape fait partie intégrante de la création du kokedama. Il faut absolument arroser tout de suite après la création, et ne jamais se dire que ça attendra le lendemain. Les racines des plantes ont été exposées à l’air et manipulées par vos mains qui sont chaudes et donc desséchantes. Vous avez aussi manipulé le substrat ce qui a contribué à le déshydrater. Il faut donc impérativement arroser.

Personnellement je ne vous conseil pas d’immerger votre kokedama lors des arrosages, mais de l’arroser doucement et abondamment à l’aide d’un petit arrosoir. Pour en savoir plus sur l’arrosage

 

technique pour faire un kokedama

Le résultat final de ce kokedama d’anthurium.

A vous de jouer :

A présent vous avez toutes les clés pour commencer à vous familiariser avec les techniques de création des kokedamas. Prenez bien soin d’arroser vos kokedama dès que la mousse est sèche au touché et vous devriez pouvoir en profiter longtemps.

Les articles liés à la création :