Menu

Pour savoir quand et comment arroser son kokedama

L’arrosage des kokedama est un point délicat de leur entretien qui méritait bien un article à part entière. On fini toujours par réussir à créer un kokedama quelque soit la difficulté rencontrée, mais on ne réussi pas toujours à le garder. Lorsqu’un kokedama meurt c’est dans la très grande majorité des cas à cause d’un mauvais arrosage. Voyons donc ensemble quand et comment arroser un kokedama.

Quand arroser un kokedama :

Après la création d’un kokedama il faut arroser celui-ci immédiatement car la manipulation des racines et du substrat l’assèchent et le chauffe.

Vous devez arroser vos kokedamas régulièrement car ceux-ci ne doivent pas s’assécher complètement. Le phénomène est assez rapide car la mousse ne constitue pas une barrière étanche comme l’est un pot. Pour savoir quand arroser c’est très simple, il suffit de toucher la mousse. Si celle-ci est sèche au touché, alors il faut arroser ; bien sûr si elle est humide c’est inutile. Personnellement j’effectue ce contrôle tous les jours.

arroser un kokedama à l'arrosoir

Comment arroser un kokedama :

Arrosage à l’arrosoir ou sous le robinet :

C’est l’arrosage que je pratique dans la majorité des cas. J’arrose mes kokedama à l’aide d’un petit arrosoir mais vous pouvez également utiliser votre robinet pour arroser. Faites seulement attention au débit pour que l’eau érode pas le substrat. Avec un arrosoir l’arrosage est plus doux et l’eau entrera mieux dans la boule de substrat.

Arrosage par trempage :

Je déconseil cette méthode car elle a la facheuse tendance  de déliter le substrat en boue dans l’eau. Si vous utilisez cette technique vous verrez certainement votre kokedama se dégrader prématurément et vous devrez alors supprimer la mousse pour rénover le substrat avant de remettre une mousse neuve. Cette opération est décrite dans cet article.

délitement du substrat lors d'un arrosage par trempage

Cependant l’arrosage par trempage est nécessaire lorsque l’on a trop attendu entre deux arrosage et que l’eau glisse sur le kokedama sans pénétrer. C’est alors la seule solution bien bien hydrater le substrat à nouveau.

Vaporisation :

La vaporisation ne constitue pas un arrosage car l’apport d’eau est trop faible et il ne permet qu’une humidification de la mousse en surface. Toutefois une vaporisation régulière pour les kokedamas entretenus en intérieur peut aider à garder une belle mousse.

Trop d’eau ou pas assez d’eau ?

Pour les kokedama la question  ne se pose pas vraiment car il n’y a pas de pot, donc l’évaporation et la circulation de l’air dans le substrat se fait sur tout la surface. On ne voit pas un kokedama mourrir à cause d’un problème de pourriture des racines à moins de choisir une plante inadaptée.

Il faut cependant faire attention après un arrosage à ce que la plante ne relâche pas trop d’eau dans la soucoupe. Celle-ci ne doit pas tremper car des problèmes peuvent alors survenir :

  • pourriture de la mousse,
  • délitement du substrat,
  • pourriture des racines des plantes.

Pensez à toujours vider les soucoupes quelques minutes après un arrosage.

L’arrosage en intérieur et en extérieur en fonction des saisons :

L’arrosage des kokedamas gardés en intérieur :

C’est le cas de figure le plus simple car les conditions varient peu au cours de l’année, l’arrosage est donc guère plus soutenu à la belle saisons que le reste de l’année. Il faut simplement faire attention au soleil direct qui pourrait assécher assez rapidement la mousse et le substrat au printemps et en été.

L’arrosage des kokedamas entretenus à l’extérieur :

Ici la tâche est un peu plus ardue car la surveillance est d’autant plus cruciale que les conditions climatiques peuvent varier très rapidement. Méfiez-vous de la chaleur, du soleil et surtout du vent. Parfois une journée couverte mais avec du vent peut assécher très vite un kokedama.

De manière générale, dès que le temps est trop chaud ou trop venté, au printemps comme en été, l’arrosage quotidien n’est plus suffisant pour maintenir l’humidité permanente de vos kokedamas. Il faut alors les déplacer dans une zone ombragée, à l’abri du vent et si possible fraîche. Regardez où la mousse pousse naturellement chez vous (évitez les murets plein Sud même si de la mousse y pousse) et celà vous aidera à trouver un bon emplacement. Bien sûr ne mettez pas vos kokedamas à même le sol pour éviter que les parasites viennent en attaquer les plantes.

Si vous avez des questions auxquelles je n’ai pas répondu dans cet article vous pouvez me les poser dans les commentaires ci-dessous. Vous pouvez également consulter notre page plus généraliste sur l’entretien des kokedamas.

Comments are closed.